La plupart des gens cuisinent mal ces aliments. Découvrez pourquoi

Beaucoup de gens pensent que cuisiner est simple. Pourtant, plusieurs personnes cuisinent mal leurs aliments. En faites-vous partie?

1952

Vous en avez assez de manger des pâtes trop molles ou des moules dont la texture est caoutchouteuse? Sachez que vous pouvez améliorer la cuisson de vos plats favoris à l’aide de quelques astuces toutes simples. Effectivement, de petits ajustements techniques peuvent faire une grande différence quand il s’agit de la façon dont votre plat final sera préparé. Bien qu’on soit parfois porté à penser le contraire, la plupart des erreurs courantes sont facilement évitables. Voici donc quelques conseils de cuisine à essayer dès maintenant pour impressionner vos proches.

1. Risotto

The Spruce Eats

Le risotto est un plat de riz du nord de l’Italie aussi chaleureux, réconfortant et rustique qu’élégant et complexe. Bien qu’il s’agisse d’une préparation simple et classique, celle-ci exige la plus grande attention et le plus grand soin pour être parfaite. Lorsqu’il est bien fait, le risotto est crémeux et décadent, et ses couches de saveurs s’harmonisent parfaitement.

Pour bien réussir votre risotto, choisissez les bons ingrédients. Traditionnellement, ce plat est fait avec de l’oignon, du vin blanc, du riz Arborio, du bouillon et du fromage parmesan. Une variante plus terreuse peut exiger des échalotes et du vin rouge à la place. Bien que vous devriez certainement essayer d’ajouter des ingrédients supplémentaires – comme des champignons, des pois, des poireaux ou même des fruits de mer – assurez-vous qu’ils se marient bien avec la base harmonieuse.

2. Comment faire un risotto de la bonne façon

SOSCuisine

La torréfaction de votre riz est une étape cruciale dans le processus. L’arborio est un type de riz qui résiste bien à l’absorption des liquides sans se décomposer complètement. Malgré tout, il faut faire attention quand on le cuit. Assurez-vous que votre riz est cuit jusqu’à ce qu’il ait une couleur dorée grillée avant d’ajouter le vin dans la casserole. Le brûler pendant cette étape laisse un goût amer dans votre plat fini. Ne pas le griller suffisamment donnera des grains trop durs à mordre.

Assurez-vous aussi de remuer votre risotto. Le risotto nécessite de l’huile de coude, ce qui signifie que vous devrez remuer continuellement votre plat pour obtenir des résultats crémeux qui ne collent pas au fond et sur les côtés de votre casserole. Une partie du charme de ce plat réside dans son besoin de soins constants. Puisque vous ajoutez du bouillon par incréments jusqu’à ce qu’il soit absorbé dans le riz, il est important d’enrouler ces manches de chemise et de remuer après chaque ajout.

Enfin, sachez que le risotto demande de la patience dans sa préparation. Les ingrédients sont incorporés par étapes pour donner de la saveur et donner au riz le temps d’atteindre sa consistance ultra désirable. Suivez attentivement votre recette et faites cuire les ingrédients dans l’ordre. Tout est dans le timing. Donnez à votre risotto le temps qu’il faut.

3. Paella

BBC.com

La paella est un plat de riz traditionnel de la ville de Valence en Espagne. Qu’elle contienne de la viande, des légumes ou des fruits de mer, cette spécialité est appréciée pour sa belle couleur safran, sa couche croquante de riz grillé au fond et ses saveurs fumées profondes. En Espagne, ce plat est cuit dans une poêle large et peu profonde sur un feu ouvert ou sur un brûleur, puis mis de côté pour absorber tout le bouillon et terminer la cuisson. Voici comment faire pour cuisiner une délicieuse paella.

Assurez-vous d’utiliser le bon type de riz. La paella est meilleure lorsqu’elle est faite avec du riz bomba, une variété à grains courts cultivée en Espagne. C’est le choix idéal pour ce plat particulier en raison de sa capacité étonnante à absorber une grande quantité de bouillon sans perdre sa forme, en restant parfaitement ferme et délicieux tout au long de la cuisson. C’est une sorte de super riz. De plus, essayez si possible d’obtenir une poêle à paella d’un bleu véritable. Cette poêle spéciale est large et peu profonde avec des côtés légèrement inclinés. Cette forme unique est destinée à la fabrication de la paella, car elle est idéale pour la cuisson d’une fine couche de riz. Le secret de l’attrait de ce plat réside dans la croûte de riz croustillante qui se forme au fond de la poêle. Ainsi, vous voulez pouvoir étaler le riz le plus possible au lieu de le cuire en gros bouquets. Une poêle ordinaire n’est tout simplement pas assez large et peu profonde.

4. Faire une bonne paella

750g

Si vous ne faites pas cuire votre paella sur un grand gril extérieur, vous devez vous assurer que la poêle est placée stratégiquement pour maximiser une cuisson uniforme. Cela signifie que vous devrez peut-être le chevaucher sur deux brûleurs sur une cuisinière conventionnelle et le faire tourner souvent! Et n’oubliez pas de bien parfumer votre paella dès le début. Le sofrito est l’arôme sauté qui forme la base de votre paella. Les ingrédients typiques comprennent, sans s’y limiter, la tomate, l’oignon et l’ail. Lorsqu’ils sont cuits jusqu’à ce qu’ils soient tendres, ils constituent une base épaisse et savoureuse pour le reste du plat. Un must.

Le safran est la clé pour réussir la paella. Le liquide ajouté à votre paella est important à considérer, car c’est l’ingrédient qui cuit votre riz. Que vous utilisiez du bouillon maison, une variété du commerce à faible teneur en sodium ou de l’eau, n’oubliez pas de l’infuser avec du safran pour obtenir la couleur traditionnelle et chaude pour laquelle ce plat spécial est reconnu.

Bien qu’il puisse être tentant de charger votre poêle à paella, rappelez-vous que moins, c’est mieux. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un plat de riz après tout. Les paellas les plus classiques ont peu d’ingrédients. Cela permet non seulement d’éviter que votre plat ne soit encombré d’ingrédients inutiles, mais cela aide également le riz à cuire de façon uniforme.

5. Moules

Cuisine AZ

Cette option de fruits de mer d’apparence fantaisiste, mais relativement peu coûteuse est l’aliment idéal pour une réunion entre proches. Comme pour tous les fruits de mer, assurez-vous de nettoyer vos moules avec grand soin. Mettez-les dans une passoire et rincez-les à l’eau froide en les secouant pour bien enlever la saleté des coquilles.

6. Conseils pour la cuisson des moules

Recettes du Québec

N’oubliez pas les aromates. Les saveurs naturelles des moules sont grandement améliorées en infusant votre liquide de cuisson avec des aromates. Pensez à l’oignon, à l’ail, au gingembre, etc. Ceux-ci vous aideront à construire une base de sauce une fois que vous aurez ajouté vos moules à cuire.

Les moules sont de petites choses qui ont tendance à cuire assez rapidement. Cela dit, assurez-vous de baisser le feu à température très basse dès que l’eau commence à bouillir. Dans le même ordre d’idée, essayez de les disposer en une seule couche pour une cuisson plus uniforme en prenant une casserole assez large! Mais n’oubliez pas de mettre un couvercle dessus. Vos moules profitent de la vapeur parfumée créée lorsque vous recouvrez la casserole, il est donc important d’avoir un couvercle bien ajusté. Laissez cuire vos moules trois ou quatre minutes, puis vérifiez si elles se sont ouvertes.

Puisque votre poêle est couverte pendant la cuisson des moules, n’hésitez pas à la secouer un peu pour remuer le tout sans laisser échapper la vapeur. Ce faisant, vous les aiderez à obtenir une cuisson équitable à la chaleur et à cuire uniformément.

7. Pâtes

Marie Claire

Les pâtes sont un aliment délicat à cuisiner. Nous le faisons tout le temps, mais ce plat finit toujours par être cuit d’une mauvaise manière. Probablement que les pâtes sont si simples à cuisiner que nous les tenons pour acquises. Voici comment bien préparer ce plat.

Commencez par utiliser une casserole assez grande. Lorsque vous mettez trop de pâtes dans une casserole de la mauvaise taille, le niveau de chaleur diminue considérablement dès que vous ajoutez les pâtes dans l’eau. Par conséquent, vous finissez par attendre plus longtemps que l’eau arrive à ébullition. Pendant ce temps, vos nouilles commencent à s’agglutiner.

8. Comment préparer des pâtes parfaites

IGA

Il est important de saler votre eau de cuisson. N’importe quel chef expérimenté vous dira que cette étape prend deux secondes, mais qu’elle est la clé du succès des pâtes. Mettez deux ou trois bonnes pincées de sel, au moins. Le sel aide à assaisonner vos pâtes ainsi qu’à créer une légère texture sur la surface, évitant ainsi cette sensation visqueuse en bouche.

Remuez vos pâtes pendant la cuisson pour éviter qu’elles ne s’agglutinent. Lorsque vous avez affaire à des féculents, vous voulez vous assurer qu’ils ne deviennent pas collants.

Vous n’avez pas besoin de rincer vos pâtes une fois la cuisson terminée. La saveur aigre-douce des pâtes les aide à s’accrocher à la sauce, de sorte que vous voulez conserver cette texture résiduelle.

9. Sauce brune

Le Chef Cuisto

Commencez votre sauce avec un mélange de farine et de graisse. Cela peut être du beurre, de l’huile ou de la graisse animale. Cette pâte simple lie votre sauce ensemble, la rendant lisse et épaisse. Étant donné que la sauce nécessite de combiner le bouillon avec ce mélange, il est crucial que vous fouettiez continuellement votre solution, car la farine a tendance à s’agglomérer. Tout type de sauce dont la texture se rapproche de celle d’une sauce grumeleuse est considérée comme déprimante.

Pour éviter d’avoir une sauce aqueuse, essayez de ne pas ajouter plus de bouillon qu’il n’en faut pendant la cuisson. Ajoutez-le graduellement de façon à pouvoir mesurer l’épaisseur de la sauce que vous voulez.

Enfin, assurez-vous de ne pas vous précipiter sur l’assaisonnement de votre sauce. Comme pour la soupe, le sel a tendance à s’intensifier à mesure que le mélange cuit. Si vous ajoutez du sel à la sauce trop tôt, vous constaterez peut-être qu’elle devient trop salée lorsque vous aurez terminé.

10. Steak

Le Chef Cuisto

Un steak juteux assaisonné de façon impeccable, parfaitement doré et cuit à point est un repas idéal. La vérité, c’est que lorsque vous travaillez avec un morceau de boeuf de qualité, vous pouvez garder les choses simples et tout s’arrangera à merveille.

Le steak doit être à la température de la pièce avant d’être cuit, alors passer du réfrigérateur à la poêle est déconseillé. La cuisson d’un steak froid entraînera certainement une surcuisson à l’extérieur et une sous-cuisson à l’intérieur, ce qui est inquiétant. Et avant d’assaisonner ou de cuire votre steak, assurez-vous de le sécher le plus complètement possible. Utilisez un essuie-tout pour éliminer toute trace d’humidité afin d’éviter la formation de vapeur au lieu de le brunir. Vous voulez que la viande ait une superbe croûte brune.

11. Cuire le steak parfait

Kingsford

Soyez généreux avec le sel lorsque vous assaisonnez votre steak. L’utilisation d’une quantité suffisante aidera votre viande à avoir une croûte irrésistible et à lui donner beaucoup de saveur.

La poêle devrait être très, très chaude avant même que vous ne pensiez à laisser votre steak entrer en contact avec elle. Assurez-vous de la réchauffer à feu moyen-élevé jusqu’à ce qu’il grésille. La poêle devrait être chaude lorsque vous la placez au-dessus de votre main. Une poêle chaude aide à dorer l’extérieur du steak pour en conserver la saveur. Si vous faites cuire votre steak dans le gras, choisissez un steak avec un point de fumée élevé, naturellement.

Votre steak continuera à cuire un peu après l’avoir retiré de la poêle. Assurez-vous de le laisser reposer pendant au moins cinq minutes avant de servir. Cela lui permet de terminer la cuisson. De plus, tout jus libéré pendant la cuisson nécessite un temps de repos pour être réintégré dans la viande.